FR

Communication Vache mère Suisse

Retour

Vache mère Suisse baisse ses cotisations de membres

Le 28 mars 2018, l‘Assemblée générale de Vache mère Suisse a baissé des cotisations de membres. En outre, Ueli Schild d‘Oberhofen TG, et Hanspeter Seifert de Sevelen SG ont été élus au Comité.

La cotisation de membre par vache mère est réduite de dix à cinq francs. Cette réduction a été proposée par le Comité, qui a en même temps adaptés différents tarifs avec effet au 1er janvier 2018. Ainsi, les exploitations membres ne participant pas aux programmes de marque paieront beaucoup moins à l‘avenir. Cette adaptation devrait renforcer la motivation des exploitations à adhérer à Vache mère Suisse. Pour la grande majorité des membres, qui livrent déjà aux programmes de marque à des conditions très favorables, la situation changera peu. A propos, les perspectives demeurent réjouissantes pour les programmes de marque.

Vache mère Suisse continuera à représenter dans le futur la grande majorité des détenteurs des vaches mères en Suisse. Les détenteurs de vaches mères doivent rester unis s‘ils entendent représenter leurs intérêts efficacement.

Au total avec ces adaptations de cotisations et de tarifs, Vache mère Suisse baisse ses rentrées budgetées de 80‘000 fr. De plus, le montant de 26‘000 fr. qui était jusqu‘à présent versé à l‘Union Suisse des Paysans, est dorénavant versé aux membres et facturé par l‘USP aux exploitations individuelles.

L‘Assemblée a élu Ueli Schmid d‘Oberhofen TG pour succéder à Peter Fenner au Comité et Hanspeter Seifert de Sevelen SG pour succéder à Thomas Butz. Dieter Schmid de Gipf-Oberfric AG remplace Gertrud Wickli en tant que réviseur.

Le discours d‘ouverture du président et les rapports annuels du secrétariat, de beef control et de beef.ch rendent compte des activités de l‘année écoulée. Vache mère Suisse comptait au 31 décembre 2017 5‘643 membres (+52). L‘Association continue de s‘agrandir et la demande en viande de vache mère reste forte. Le chiffre d‘affaires dans les programmes de marque a crû. Les garanties produits sont assurées par beef control. Dans le livre généalogique, plusieurs projets sont en cours et les événements beef.ch ont accueilli 128‘000 visiteurs en 2017.

La conférencière invitée Anita Idel, l‘auteure allemande de livres bien connue, a parlé devant l‘Assemblée sur le thème: «La vache n‘est pas mauvaise pour le climat». Idel, qui a collaboré au rapport agricole mondial des Nations unies et enseigne à l‘Université de Münster, a précisé que les humains et non les vaches sont responsables des problèmes climatiques. Les vaches jouent un rôle important dans l‘alimentation humaine car elles peuvent digérer l‘herbe. Par leur pâture, elles stimulent en outre la croissance racinaire et la formation d‘humus. Ce qui aide à son tour le climat, puisqu‘un tiers des réserves mondiales de carbone est fixé dans les sols des prairies.

 

 

Contact:

Mathias Gerber, Président
mathias.gerber@sunrise.ch, 079 358 38 19

Daniel Flückiger, Responsable communication
daniel.flueckiger@mutterkuh.ch, 079 226 52 76

Activer la notification



Mise à jour de l'abonnement

Nous vous remercions de votre demande, que nous traiterons dans les plus brefs délais.

Fermer